Guides

Un bon début d’apprentissage

Tout d’abord, félicitations pour la place d’apprentissage de ton protégé ! C’est une grande réussite dont il ou elle peut être fier(e). Pour un démarrage en douceur, il est bon de garder quelques conseils à l’esprit.

1. Ne pas lâcher

La place d’apprentissage est assurée, mais elle ne commence pas avant l‘été. Cela signifie qu’il y a encore quelques mois à passer à l’école. Il peut donc être tentant d’arrêter de se préoccuper réellement des notes et des examens pénibles.

Malheureusement, c’est une illusion, et ce pour plusieurs raisons : le futur supérieur voudra que les notes restent bonnes jusqu’à la fin, et une baisse drastique des performances ne laissera pas une bonne impression. Mais il est également raisonnable que les jeunes eux-mêmes maîtrisent la matière jusqu’au bout, afin qu’ils puissent ensuite commencer l’école professionnelle avec des connaissances sans faille. C’est pourquoi tu dois motiver tes protégés à rester dans le coup.

2. Découvrir l’entreprise et toute la branche

Tu peux encourager tes protégés à se familiariser avec la structure et l’organisation de la future entreprise.
Ainsi, ils peuvent également découvrir les valeurs qui sont particulièrement importantes pour l’entreprise et le protégé peut encore plus se réjouir à l’avance. Cela permettra également au protégé de bénéficier de l’orientation nécessaire au cours des premières semaines dans l’entreprise et lui donnera un avant-goût des personnes et de la future atmosphère de l’entreprise.

Les conseils suivants aideront le jeune à se préparer à ses premiers jours de travail.

3. Une préparation minutieuse

En font partie plusieurs informations que le protégé devrait recueillir à l’avance :

4. S’orienter vers les collègues

Tu peux dire au protégé de s’orienter vers ses collègues de l’entreprise. La plupart du temps, il est plus facile de poser des questions aux collègues qu’au supérieur. Cela permet non seulement d’en apprendre davantage sur l’entreprise, mais aussi à apprendre à connaître mieux les personnes avec lesquelles on travaille.

Si on n’est pas tout à fait sûr en ce qui concerne les pauses et la fin du travail, les collègues sont souvent une bonne référence et servent à l’orientation. De nombreuses règles ne sont pas consignées par écrit et peuvent être « lues » à partir du comportement des autres.

5. Noter les informations importantes

Les premiers jours sont normalement caractérisés par une masse d’informations. Pour le protégé, il n’est pas possible de se souvenir de tout en même temps. Il est donc logique d’encourager le protégé à prendre un bloc-notes avec lui pour noter les informations au début de la formation. De cette manière, il aura la possibilité de feuilleter en arrière et de consulter les informations dans les semaines suivantes – et ça donnera également l’impression qu’il est motivé et professionnel.

6. Formes de politesse et codes vestimentaires

En ce qui concerne les formes de politesse, la règle suivante s’applique, surtout au début : il vaut mieux une fois de trop que trop peu. Il faut certainement vouvoyer les personnes au début, jusqu’à ce que le « tu » soit offert.

La tenue vestimentaire dépend, bien sûr, de la branche. Mais il est toujours judicieux de clarifier à l’avance le code vestimentaire de l’entreprise. Ce conseil peut sembler évident. Toutefois, il n’y a pas de mal à le rappeler au préalable au protégé afin qu’il y prête consciemment attention.

7. « Reste toi-même »

A la fin de la journée, une chose compte avant tout : que les jeunes se sentent bien dans leur peau. Tu dois donc les encourager à avoir confiance en eux-mêmes. Cela les rendra automatiquement plus sûrs d’eux. En combinaison avec les conseils précédents, le protégé maîtrisera ce départ sans problème !

Quel apprentissage en électricité pourrait te convenir ?

Partager notre offre d’apprentissage avec

Logge dich ein, um um deine persönlichen Daten automatisch auszufüllen.

Setze dein Passwort zurück.

Einloggen

Bitte gib dein neues Passwort ein.